vaccin attenué grippe normale previent le drift antigenique

Publié le par AD

Original Article
PreviousPrevious
Volume 355:2513-2522  December 14, 2006  Number 24
NextNext

Prevention of Antigenically Drifted Influenza by Inactivated and Live Attenuated Vaccines
Suzanne E. Ohmit, Dr.P.H., John C. Victor, Ph.D., M.P.H., Judy R. Rotthoff, R.N., Esther R. Teich, M.A., Rachel K. Truscon, M.P.H., Laura L. Baum, M.S., Bhavya Rangarajan, M.P.H., Duane W. Newton, Ph.D., Matthew L. Boulton, M.D., M.P.H., and Arnold S. Monto, M.D.

 

This Article
- Abstract
- Full Text
- PDF
- PDA Full Text
- PowerPoint Slide Set
- CME Exam
Translated Abstracts
        Deutsch
        Español
        Français
        Italiano

Commentary
- Editorial
 by Fukuda, K.

Tools and Services
- Add to Personal Archive
- Add to Citation Manager
- Notify a Friend
- E-mail When Cited
- E-mail When Letters Appear

More Information
- Find Similar Articles
- PubMed Citation
Abstract Français

TRANSLATED TITLE: Prévention de la grippe, par un vaccin inactivé et un vaccin vivant atténué en cas de glissement des caractéristiques antigéniques du virus grippal

Généralités Il se peut que l'efficacité des vaccins contre la grippe soit diminuée les années où les caractéristiques antigéniques des virus en circulation présentent un glissement par rapport aux antigènes viraux inclus dans le vaccin.

Méthodes Nous avons effectué une étude randomisée, en double aveugle, contre placebo, de vaccins anti-grippaux, l'un inactivé et l'autre vivant atténué, chez des adultes en bonne santé au cours de la saison grippale 2004-2005, et nous avons estimé l'efficacité à la fois absolue et relative.

Résultats 1247 personnes au total ont été vaccinées entre octobre et décembre 2004. L'activité grippale au Michigan a commencé en janvier 2005 avec la circulation d'un virus de type A (H3N2) présentant un glissement de ses caractéristiques antigéniques, la souche analogue A/California/07/2004, et la circulation de virus de type B de deux lignées. L'efficacité absolue du vaccin inactivé contre les deux types de virus a été de 77 % (intervalle de confiance [IC] à 95 %, de 37 à 92) d'après les résultats de l'isolement du virus en culture cellulaire, de 75 % (IC à 95 %, de 42 à 90) d'après les résultats de l'isolement du virus en culture cellulaire ou de l'identification par réaction de polymérisation en chaîne en temps réel, et de 67 % (IC à 95 %, de 16 à 87) d'après les résultats obtenus soit par isolement du virus soit par observation d'une augmentation du titre sérique d'anticorps. L'efficacité absolue pour le vaccin vivant atténué a été respectivement de 57 % (IC à 95 %, de -3 à 82), de 48 % (IC à 95 %, de -7 à 74), et de 30 % (IC à 95 %, de -57 à 67). La différence d'efficacité entre les deux vaccins est apparue comme étant principalement liée à la protection moindre apportée par le vaccin vivant atténué contre les virus de type B.

Conclusions Au cours de la saison 2004-2005, pendant laquelle la plupart des virus en circulation étaient différents de ceux inclus dans les vaccins, le vaccin inactivé s'est avéré efficace pour la prévention, chez des adultes en bonne santé, de manifestations symptomatiques en rapport avec la grippe et confirmées par des analyses de laboratoire. Le vaccin vivant atténué a également permis de prévenir les manifestations associées à la grippe mais s'est montré moins efficace. (Numéro ClinicalTrials.gov, NCT00133523 [ClinicalTrials.gov] .)

 

le lien : http://www.flutrackers.com/forum/showthread.php?p=54387#post54387

Publié dans Vaccination humaine

Commenter cet article