GA réarrangements entre amis...

Publié le par member RJP

dans le BBT de septembre...

76. Les pandémies grippales de 1957 et 1968 ont été causées par des réarrangements entre virus aviaires et humains. La crainte du virus grippal H5N1 aviaire repose donc sur un évènement de ce type. Pour l'instant cela ne s'est encore pas produit et tous les cas humains sont dûs à la version aviaire qui, pour des raisons à établir, est pathogène pour certains humains. Une reconstruction controversée a été réalisée en conditions de sécurité à Atlanta est décrite par TR Maines et al.; Proceedings of the National Academy of Sciences USA 103 (08AUG06) 12121-12126. Les réarrangements sollicités étaient entre une seule souche H5N1 (celle initiale de 1997, mais elle évolue plus ou moins rapidement en ce moment) confrontées à plusieurs souches actuelles H3N2 de grippe humaine. Aucun des réarrangements caractérisés n'est fortement pathogène pour le furet, un indice de pathogénicité pour l'homme. Cees réarrangements étaient de type protéines H3N2 externes et H5N1 internes et vice versa. Dans les deux cas la transmission est mauvaise. Un virus H5N1 out/H3N2 ensuite sélectionné par passage successifs sur furet n'ont pas permis d'acquérir une transmissibilité. Voir le commentaire de J Kayser et al. Science 313 (04AUG06) 601-602. NJ Savill et al.; Nature 442 (17AUG06) 757 suggèrent, par contre et dans un modèle, que le virus aviaire peut se répandre clandestinement chez les volailles vaccinées, ce qui retarderait la détection de l'infection

http://www.igmors.u-psud.fr/BBT/BBT06/BBT-9-06.pdf

Publié dans Documentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dissertation topics 20/08/2009 12:44

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!_________________dissertation topics